Venezia_e_sfumato
Venezia e sfumato
Musique : Timber Timbre "Sewer Blues"

Dernières minutes de Janvier pour dire, qu'ici où ailleurs tout est débordement.

Égée
Musique : Mermaids "Say you're alive"
Les blessures de l'aube
Musique : Matt Elliott "Drinking songs"
extrait de la série en cours "les mers intérieures"
Musique : Archive "Sleep"
Longtemps, trop longtemps, que ça m'était pas arriver... Se coucher avec l'aube, et tenter de saisir, capturer ce que fuit toujours un peu plus loin, on tend la main c'est vrai, on ne touche plus rien. Je perds pieds un peu, bateau ivre, vents, marées, dans l'eau noire et profonde Ophélia es-tu là ? Écoute avec moi, on peut peut-être entendre trembler, les aiguilles gigantesque, qui font tourner le monde, les rondes perpétuelles, les boucles infinies, redondances... On a le temps encore ? on peut compter les heures... et fermer les yeux, rassurés un peu d'entendre à nouveau se mouvoir l'immobile.
Puisque d'ici pourtant, rien ne bouge.
| | |
All images copyright Johann Fournier